Catégories

Les origines du boutis :

L’origine du boutis provençal, est certainement asiatique, la technique aurait été introduite en France via la Sicile vers le 15ème siècle. La plupart des ouvrages réalisées en boutis composaient les trousseaux de la noblesse du 18ème siècle et ont été ravagés lors de la révolution française. Pour ces raisons on en a peu de traces aujourd’hui, et le boutis était encore très peu connu en 1990. Mme Gaussen a très largement contribué à sa redécouverte en publiant son « manuel du boutis ». Plusieurs créateurs et boutisseuse se sont déjà réapproprié cette technique. Reproduisant, et réinventant des gestes presque oubliés, ces personnes transmettent leur savoir faire et contribuent à élargir le cercle des initiés.

Il y a » boutis » et « boutis » :

Le terme « boutis » très répandu par les grandes marques de linge de maison est pourtant mal employé. Il ne faut en effet pas confondre le vrai « boutis provençal » et les couvertures matelassées piquées à la machines qui s’apparentent plus à du piqué de Marseille. A contre-jour, le vrai boutis laissera passer la lumière dans les parties non méchées, alors que le piqué de Marseille matelassé sur toute sa surface ne le pourra pas. Un boutis provençal aura également un relief incomparable, et ne peut être réalisé qu’à la main. Un ouvrage d’1m par 1m peut prendre de 400 à 800 heures de réalisation en fonction de la complexité du motif. Pour cette raison les vrais boutis proposés à la vente sont des pièces de collections rares que l’on ne trouve pas sur les marchés.