Catégories

Les bases du boutis en allant au plus simple :

L’objectif, est de vous permettre d’aborder la technique du boutis le plus facilement possible. Le principe de base du boutis est très simple et accessible au plus grand nombre. De 7 à 77 et plus encore, tout le monde peut s’y mettre.

Il s’agit de coudre deux épaisseurs d’une étoffe très fine (batiste) selon un motif et d’introduire une mèche de coton entre ces deux épaisseurs pour donner du relief à ce motif.

  • Choisissez un petit motif pour votre premier essai. Attention, tous les dessins ne sont pas adaptés au boutis.
  • Décalquez le motif choisi au crayon HB sur un morceau de batiste.
  • Bâtissez ensemble les deux épaisseurs de batiste selon un quadrillage de 5 à 10 cm.
  • Coudre à petits points régulier l’ensemble du dessin. Démarrez avec ou sans nœud, choisissez le point que vous maitrisez le mieux, l’important est que les points soient réguliers et de taille adaptée au motif.
  • Méchez les motifs à mettre en relief avec une aiguille à tapisserie sans pointe. Plusieurs techniques sont possibles, vous pouvez enfiler directement le fil (type coton à tricoter n°3) dans le chas, ou utiliser un fil intermédiaire en faisant une tête d’alouette avec une boucle de fil fin mais solide (cf figure ci-dessous).

 

  • Piquez à l'extrémité d'un motif en ne prenant qu'une seule épaisseur de tissu et ressortez l'aiguille à l'autre extrémité du motif. Tirez avec délicatesse pour faire entrer la mèche entre les deux épaisseurs. Coupez la mèche à chaque extrémité.
  • Pour remplir les formes, vous pouvez ensuite effectuer plusieurs passages. Rentrez la mèche qui dépasse: poussez le fil avec un outil (un cure dent par exemple) ou tirez-la avec l'aiguille. A vous d’essayer et de trouver la technique qui vous conviendra le mieux. La seule condition est de ne pas casser les fibres du tissu.

 

Pour apprendre en profitant des conseils de boutisseuses expérimentés qui vous donneront trucs et astuces pour vous perfectionner, consultez notre rubrique stage.

Entretenir un boutis :

Pour laver un boutis, rien de mieux que le savon de Marseille, mais attention, le « vrai » à 72% d’huile d’olive, pas ce qu’on trouve en supérette sous ce nom et qui n’a rien de commun avec un savon de Marseille. Frottez, laissez tremper, re-frottez éventuellement les restes de crayon avec une brosse à dent, et surtout rincez bien. N’hésitez pas à rincer plusieurs fois. Si l’ouvrage est bien méché, on peut le tordre, le passer en machine, rien ne bougera !

Séchez le à plat éventuellement fixé tendu sur une planche par des épingles pour le défroisser.